(COVID-19): le certificat sanitaire européen  entrera en vigueur dès le 1er juillet 2021

 

BRUXELLES, le 22 mai (BIPMedia)

Les représentants du Parlement européen et Les 27 Etats membres de l’Union européenne ont trouvé jeudi, un accord sur le certificat sanitaire européen, après quatre séances d’intenses négociations. Ce certificat garantie la libre circulation des citoyens dans l’UE  en proie à la pandémie de la COVID-19.

Ce « certificat serait un élément clé sur la voie d’une reprise des voyages de façon sûre et aisée à travers l’UE », a souligné Ursula von der Leyen, Présidente de la Commission européenne.

Dans la pratique, le certificat sanitaire européen contient un code QR personnalisé. Ce code indique que la personne a été vaccinée, ou qu’elle dispose d’un test PCR négatif daté de moins de 72 heures, ou d’un test antagonique négatif réalisé moins de 24 heures auparavant, ou encore que la personnes est immunisée et dispose d’anticorps après avoir été infectée par la COVID-19 jusqu’à six mois auparavant. Les autorités sanitaires des différents pays n’auront plus qu’à scanner le certificat, pour identifier le statut de la personne.

Ce certificat entrera en vigueur dès le 1er juillet 2021. Cependant, une période de transition de 6 semaines est prévue pour les Etats membres qui ne seraient pas prêts au niveau de toute la logistique à implémenter relatif à ce certificat sanitaire.

Le certificat sanitaire européen sera dès lors, la seule restriction à la libre circulation dans l’UE. Les pays gardent le droit d’ajouter des conditions en cas de nouveaux foyer ou variant, mais ils devront le justifier avec des données scientifiques.

Les centres de testing et les centres de vaccination seront autorisés à délivrer ce certificat sanitaire européen. Le certificat pourra être conservé en version papier ou en version numérique sur son smart phone. Il sera valable un an. Une évaluation est prévue après quatre mois, et des d’éventuelles modifications pourront être apportées.

Pour éviter de discriminer les personnes non vaccinées, et étant donné que le vaccin est gratuit, un compromis a également été trouvé par les 27 Etats membres et le Parlement européen, pour rendre accessible l’accès au test.

Ce compromis indique, la nécessité de tests abordables et accessibles, et l’engagement de la Commission européenne à mobiliser 100 millions € pour acheter des tests, en recourant à un financement européen à travers « l’instrument d’aide d’urgence », et au besoin 100 millions supplémentaires et étant donné que le vaccin est gratuit.

« Nous allons travailler de plus en plus avec les Etats membres, pour utiliser des test rapides, des tests antigéniques qui sont très peu coûteux. C’est moins de 5€ le test. Et ça permettra de faciliter l’accès au test notamment pour des gens qui traversent très fréquemment la frontière pour aller travailler, pour aller à l’école, pour aller subir des soins médicaux », a indiqué Didier Reynders, Commissaire européen à la Justice, dans une interview accordée à la télévision flamande VRT vendredi.

Très attendu par les pays les plus dépendants du tourisme, et initialement suggéré par la Grèce, le certificat sanitaire européen est destiné à fournir un cadre harmonisé pour faciliter les déplacements dans l’Union européenne.

Les États membres auront l’obligation d’accepter les vaccins autorisés par l’Agence européenne des médicaments (Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca, Johnson&Johnson), mais seront libres d’en accepter d’autres vaccins comme les vaccins russe Spoutnik ou chinois Sinopharm, utilisés en Hongrie.

About Ghislain Zobiyo

Journalist Reporter and contributor to Xinhua News Agency in charge of the European institutions news and Belgian federal government news since 2018. Managing Director of Brussels Information Press Media and editor of the news website www.bipmedia.be. This site is dedicated to the news of the diaspora, to North-South cooperation of any kind in general and particularly between the European Union and the Organization of African, Caribbean and Pacific States, between the EU and the African Union. Brussels, capital of the European institutions and headquarters of NATO, is also at the heart of our current affairs. It is an exceptional and cosmopolitan city where more than 184 nationalities and cultures of the world live, meet and exchange. Our information site also gives a special place to the African culture.

Check Also

Remise des prix et récompenses de la 5ème édition du concours, « Ma plume contre le racisme »

BRUXELLES, le 16 Mai (BIPMedia) Le Mouvement contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie(MRAX), organise …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.