2 milliards 268 millions de $ US, pour le financement du Programme prioritaire de 3 ans du PRCPCA

table_ronde_art_preview.jpg
Les travaux de la conférence internationale sur le financement du « Plan de Relèvement et de Consolidation de la Paix en Centrafrique » (PRCPCA), ont tenu toutes leurs promesses. L’union Européenne, la Banque Mondiale, les Nations Unies et autres donateurs ont réuni un montant de 2 milliards 268 millions $ US pour soutenir le plan de relèvement de la Centrafrique. La signature d’un cadre d’engagement mutuel a été conclu entre S.E.M Faustin Archange Touadéra, Président de la République de Centrafrique et Mr Jan Eliasson, Secrétaire Général adjoint de l’ONU.
gallerie_10_art.jpg
Le Conseil de l’Europe a abrité, jeudi 17 novembre 2016 à Bruxelles, la Table ronde sur la République Centrafricaine. En ouverture des travaux, Mme Federica Mogherini Haute Représentante de l’UE pour les Affaires Etrangères et la Politique de Sécurité, a félicité le Président Faustin Archange Touadéra, pour les progrès accomplis sur le désarment, la démobilisation et la réintégration dans anciens combattants. Elle a par ailleurs relevé un fait marquant, celui du dialogue inclusif et la réconciliation national, les préalables à la reconstruction et à la consolidation de la paix en RCA. L’évènement était très attendu par le Président de la RCA, pour l’espoir qu’il incarne de reconstruire son pays peuplé de 5 millions d’habitants, après plusieurs décennies d’instabilité socio-politique et économique profondes.

D’énormes défis sont à relever sur plusieurs secteurs de la vie socio-politique et économique, sécuritaire. La construction des centres de santé, des écoles, des bâtiments pour l’administration communale, bâtir une armée professionnelle, une Police, une Gendarmerie, sans oublier l’infrastructure routière, …, bref des travaux herculéens sont sur la table du Président et du gouvernement centrafricain, pour redonner espoir à tout un peuple.
faustin_archange_touadera_art.jpg
Accompagné d’une forte délégation de la classe gouvernementale, du Parlement, de plusieurs députés y compris certains des partis politiques de l’opposition, la société civile, …, de la RCA, le Président de la République a présenté à ses partenaires nationaux et internationaux, le Plan national de Relèvement et de Consolidation de la Paix en Centrafrique (PRCPCA). Ce plan quinquennal qui couvre la période 2017-20121 a été conçu par le gouvernement de la RCA, en collaboration avec les experts des Nations Unies, de l’UE et de la Banque Mondiale. Dans ce plan quinquennal est inclus le Programme prioritaire de 3 ans, qui s’article sur plusieurs piliers stratégiques, avec au premier rang la sécurité.

Sécurité

L’enjeu majeur de la sécurité nationale est de parvenir à la stabilité du pays. De ce fait, le programme de désarmement, démobilisation et réintégration des ex-combattants dans l’armée (le programme DDR) déjà entamé, bénéficiera d’un appui considérable pour atteindre les objectifs visés.  Il faut désarmer,  car  bon nombre de groupes armés sont disséminés encore aujourd’hui, sur une bonne partie du territoire en Centrafrique. Les situations de violences de ces groupes armées vis à vis de la population sont encore d’actualité. Le 15 octobre 2016, des hommes armés non identifiés ont abattu 13 personnes d’un camp de déplacés, dans la localité de Ngakobo, près de Bambari, à titre d’exemple. Il faut désarmer, c’est la condition sine qua non à la réconciliation, a insisté le Président de la république au cours de la conférence de presse.

Parmi les autres piliers stratégiques:

Bâtir une armée professionnelle

La restructuration des forces armées est un impératif. La profonde crise de 2013, où le pays était au bord d’une guerre civile, a annihilé complètement de l’armée centrafricaine. Il faut reconstruire l’armée, une armée républicaine, une armée professionnelle où tout le peuple se reconnaitrait. Cela suppose un équipement en matériel et en contingent d’hommes et de femmes regroupant différentes communautés. La réintégration des membres des différents groupes armés dans tous les corps de l’armée nationale est nécessaire et indispensable dans ce climat de reconstruction du pays. Le Président de la république aura à cet effet, la lourde responsabilité de négocier la levée de l’embargo sur les armes imposée à son pays depuis 2013, afin de permettre aux forces de police et à l’armée, d’être opérationnelles et d’assurer pleinement la sécurité dans l’étendu du territoire. Tel n’est pas le cas aujourd’hui.

Réconciliation nationale

« Sans la réconciliation nationale, nous ne pourrons pas rétablir la sécurité » a martelé S.E.M Faustin Archange Touadéra. La crise de 2013 a eu comme conséquence la séparation, les divisions au sein des communautés. « Il faut pardonner », a une fois de plus insisté le Président. La réconciliation, la cohésion sociale et le vivre ensemble sont aussi les conditions à créer pour réussite de la mise en oeuvre du plan PRCPCA. Pour accompagner cette volonté de réconcilier les Centrafricains dans toutes les communautés, un programme où il y aura une synergie d’actions entre le gouvernement et la société civile sera bientôt déployé, a confirmé le Président au cours de la même conférence de presse.

Justice

On se rappellera du forum de réconciliation qui a eu lieu à Bangui le 04 mai 2015 et qui regroupait près de 600 personnes. Dans ce forum prenaient part, les représentants de plusieurs groupes armés. Ce forum de Bangui a institué une « Cour pénale spéciale » qui se met en place avec l’appui de la Communauté internationale. Cette Cour sera opérationnelle dès le mois de janvier 2017, afin que soient jugées, les personnes accusées de crimes, de violences, de vandalisme. Il sera question de régler aussi les nombreux problèmes fonciers, sources de nombreux conflits communautaires et bien d’autres.

Ces 4 pilers ci-dessus mentionnés du PRCPCA, sont de facto considérés comme prioritaires, et devraient permettre à l’Etat, si mis en chantier avec un bon suivi, d’avancer positivement sur d’autres secteurs, tels que la mobilisation des ressources internes pour la relance de l’économie, les réformes structurelles de l’Etat, de l’administration , la promotion du secteur privé, de l’éducation, de la santé à titre d’exemples.

« En effet, la mise en place d’un dispositif institutionnel centralisé, doté d’un Secrétariat permanent, compétent et opérationnel, l’instauration de procédures de coordination de mise en oeuvre de suivi avec évaluation plus rapprochée et efficace, sont des gages d’une mise en oeuvre accélérée du PRCPCA, qui puisse satisfaire aux exigences des partenaires et à la grande impatience du peuple centrafricain » a rassuré le Président.

accord_f_prcprca_art.jpg
Les partenaires financiers et techniques de la RCA ont donc répondu très positivement au Programme prioritaire de 3 ans, présenté par la Centrafrique. Un montant de 2 milliards 268 millions $ US des contributions diverses a été réuni pour la Centrafique, dont 700 millions émanent de l’UE( du fonds fiduciaire Bêko (*)), l’organisateur de cette conférence internationale sur la Centrafrique. Ce montant est l’équivalent de 141% des besoins recherchés du programme prioritaire, d’après Faustin Archange Touadéra. Très ému, le président a adressé ses remerciements et sa reconnaissance à l’ensemble des contribuables, aux partenaires et ami(e)s de la RCA, aussi bien pour les fonds mobilisés que pour la réussite de cette conférence, où prenaient part 80 délégations.

« Grace à vous tous, le plan de relèvement et de consolidation de la paix a vraiment commencé. Nous sortons de cette conférence déterminés à prendre toutes les dispositions pour mettre en oeuvre, les différents piliers stratégiques de ce plan ». Tel est l’engagement audible pris par Faustin Archange Touadéra avant de clôturer les travaux de cette conférence.

kristina_georgevina_art.jpg
Madame Kristalina Georgieva, Vice Présidente de la Commission européenne en charge du Budget et des ressources humaines a rappelé la volonté de l’UE, d’accompagner le Président de RCA et le peuple centrafricain dans leur quête de stabilité et de bien être des ses populations. Elle n’a pas manqué de d’encourager le Président dans sa mission, je cite: « La balle est dans votre camp Mr le Président. Nous pouvons nous tenir à vos côtés, vous aider, mais c’est vous qui allez tenir les reines de ce processus. Nous vous souhaitons la volonté de mener ces réformes à bien pour que le pays soit stable et prospère. Nous sommes présents et nous continuerons d’être là pour vous. Votre plan est clair, votre engagement est clair, retroussons nos manches et mettons-nous au travail. Tous mes voeux de succès Mr le Président ».

La solidarité de la communauté internationale s’est donc manifestée positivement au delà des besoins exprimés par la RCA et ses dirigeants. La bonne gestion de cette mane financière et les projets à implémenter pour remettre le pays en marche restent le véritable gage du succès du Programme prioritaire de 3 ans, mais aussi du Plan de Relèvement et de Consolidation de la Paix en RCA dans son ensemble. Ghislain Zobiyo

(*) Le Fonds fiduciaire Bêko est un fiduciaire européen pour la RCA, crée en 2014 par la Commission Européenne, l’Allemagne, la France et les Pays-Bas, dans le but de contribuer à la stabilité et à la reconstruction de la RCA. Fonds baptisé Bêkou et qui signifie « Espoir » en Sango, la langue centrafricaine).

About Ghislain Zobiyo

Journalist Reporter and contributor to Xinhua News Agency in charge of the European institutions news and Belgian federal government news since 2018. Managing Director of Brussels Information Press Media and editor of the news website www.bipmedia.be. This site is dedicated to the news of the diaspora, to North-South cooperation of any kind in general and particularly between the European Union and the Organization of African, Caribbean and Pacific States, between the EU and the African Union. Brussels, capital of the European institutions and headquarters of NATO, is also at the heart of our current affairs. It is an exceptional and cosmopolitan city where more than 184 nationalities and cultures of the world live, meet and exchange. Our information site also gives a special place to the African culture.

Check Also

L’Agence européenne des médicaments donne son feu vert aux vaccins contre le variant Omicron

BRUXELLES, le 1er Sept. (BIPMedia)  L’Agence européenne des médicaments (EMA) a donné son feu vert …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.