Belgique : plus de 150 étudiants manifestent face à l’augmentation du coût de la vie  (REPORTAGE)

Ghislain Zobiyo

BRUXELLES, 17 Novembre (BIPMedia)

Plus de 150 étudiants de la Fédération des étudiants francophones (FEF) manifestaient à Bruxelles ce 17 novembre, journée internationale des étudiants, pour interpeler le gouvernement et la classe politique belges, face à la précarité que leur expose le coût élevé de la vie. 

La situation de précarité vécue par les étudiants, suite à l’inflation et à la hausse du prix de l’énergie a été exposée par les étudiants qui se sont confiés à Xinhua. 

« On est venu manifester parce que ça devient très difficile d’être étudiant, de pouvoir payer nos études. Nos loyers augmentent, nos factures deviennent impayables et surtout, on a du mal aussi à faire les courses alimentaires dans les supermarchés où tout devient tout bien trop cher », a relevé Emilia Hoxhaj, Présidente de la FEF et étudiante à l’Université de Mons.

Jonathan Mongala, étudiant en Sciences économiques à l’ULB est obligé de faire des jobs étudiants pour pouvoir payer ses études, sa nourriture etc, au regard du coût élevé de la vie. Ce qui a pour conséquence qu’il a moins le temps pour étudier. 

Même son de cloche pour Florian Gillard, étudiant à l’ULB. Il milite pour les rémunérations des stages.  « Les étudiants font énormément des stages et c’est un travail gratuit, ce n’est pas normal. Que ce soit dans secteur hospitalier ou les stagiaires compensent un manque de financement public pour les hôpitaux, que ce soit le travail gratuit dans les entreprises ce n’est pas possible, on doit être rémunéré », a-t-il fait savoir.

Malgré les mesures prises gouvernement pour résorber la crise du coût élevé de la vie, la FEF révèle que ces mesures du gouvernement sont insuffisantes. « 80 000 étudiants sont en situation de précarité, et il y a plus de 1/3 de ces étudiants qui ne reçoivent pas la bourse d’études, et de cette bourse annuelle de 1000 euros est insuffisante », a indiqué Mme Emilia.

Pour venir à bout de la précarité des étudiants, face au coût élevé de la vie, la FEF demande cinq mesures concrètes au gouvernement, notamment des logements étudiants à prix abordable; des cantines étudiantes avec des plats chauds au prix symbolique de 1 euro; l’augmentation des montants des bourses; les transports en commun à 12 euros pour tous les étudiants et des locaux en suffisance, ouverts et accessibles pendant l’hiver etc.

Nel Van Slijpe, Responsable national des jeunes de la Confédération des syndicats chrétiens (CSC), et venu soutenir les revendications des étudiants, rappelle le rôle du CSC qui est de « défendre les droits des jeunes au travail, les étudiants jobistes, les jeunes travailleurs avec et sans emploi, ainsi que ceux qui sont en stage d’insertion ». 

Face au coût élevé de la vie, il appelle les autorités politiques à plafonner les prix de l’énergie pour que le pouvoir d’achat des ménages mais aussi celui des jeunes puisse augmenter. « On demande aussi qu’il n’y ait pas de blocage salarial à 0 % comme c’est prévu aujourd’hui. Il faut pouvoir négocier et augmenter les salaires, et c’est valable aussi pour les jeunes étudiants, parce que les barèmes des étudiants s’alignent sur les barèmes du secteur où ils travaillent. Celà permettra aux étudiants d’avoir plus de revenus et qu’il ne se tuent pas à la tâche, mais qui qu’ils passent plus de temps à étudier ».

Avant la crise actuelle, un étudiant sur trois était touché par la précarité étudiante en Belgique, et cette proportion ne fera qu’augmenter sans mesures fortes et structurelles, indique la FEF.

Selon les derniers chiffres de la Direction générale Statistique (Statbel), l’inflation s’est élevée à 12,27% en octobre en Belgique, son plus haut niveau depuis juin 1975. La forte inflation est principalement due aux prix élevés de l’énergie. Les produits alimentaires affichent une inflation de 12,30%.

About Ghislain Zobiyo

Journalist Reporter and contributor to Xinhua News Agency in charge of the European institutions news and Belgian federal government news since 2018. Managing Director of Brussels Information Press Media and editor of the news website www.bipmedia.be. This site is dedicated to the news of the diaspora, to North-South cooperation of any kind in general and particularly between the European Union and the Organization of African, Caribbean and Pacific States, between the EU and the African Union. Brussels, capital of the European institutions and headquarters of NATO, is also at the heart of our current affairs. It is an exceptional and cosmopolitan city where more than 184 nationalities and cultures of the world live, meet and exchange. Our information site also gives a special place to the African culture.

Check Also

Rencontre du mois avec Adama Paris

Adama Amanda Ndiaye, plus connue sous le nom de Adama Paris, qui est aussi le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.