Vibrant hommage au Professeur Daniel Lemogoum (DOSSIER)

Par Ghislain Zobiyo (texte de réaction)
et Pascal Kamole (Images)

http://bipmedia.be/word2/wp-content/uploads/2021/12/IMG_9760.jpg (©photoscal)

BRUXELLES, le 21 Déc.(BIPMedia)

Ils sont venus des quatre coins de la Belgique et d’ailleurs, pour rendre un dernier hommage au  Professeur Daniel Lemogoum, samedi 18 décembre 2021 à la Basilique du Sacré-Coeur de Koekelberg. La famille du défunt, l’ambassadeur du Cameroun en Belgique, Daniel Evina Abe’e et son épouse les collègues et amis du corps médical, le gratin de la communauté camerounaise de Belgique, les associations, les ami(e)s et connaissances, …, tous étaient là pour se recueillir devant la dépouille du Professeur Daniel Lemogoum (Pr D.L), et témoigner de la grandeur d’un homme et surtout de son humanisme hors pair.

http://bipmedia.be/word2/wp-content/uploads/2021/12/IMG_9750.jpg (©Photoscal)

Rassembleur comme l’indique la signification de son nom de famille, Professeur Daniel Lemogoum avait un amour infini pour ses semblables. Il n’a laissé personne indifférent tout au long de ses pérégrinations, tant dans le domaine médical, scientifique et académique, que dans le milieu associatif et humanitaire.

Cardiologue et passionné par les maladies cardio-vasculaires qui touchent les populations africaines, l’ingéniosité et l’originalité du Pr. D.L lui ont permis de réaliser les travaux scientifiques de premier plan, dans une approche novatrice de l’épidémiologie de l’hypertension artérielle des populations africaines, souligne Elie Cogan, Doyen honoraire de la faculté de médecine de l’université Libre de Bruxelles (ULB). Ces études du Pr Lemogoum font autorité dans le domaine cardiovasculaire », a-t-il ajouté. http://bipmedia.be/word2/wp-content/uploads/2021/12/IMG_9720.jpg

Les résultats des travaux de recherche du Pr. D.L dans le domaine cardio-vasculaire, réalisés à la fois en Egypte et au Cameroun ont abouti à une thèse de doctorat intitulé « Mécanismes des maladies cardiovasculaires chez le sujet Noir africain : le vieillissement artériel précoce serait-il un déterminant ?. Il a présenté sa thèse devant le grand jury scientifique et académique de l’ULB le 5 janvier 2015, et a obtenu le titre prestigieux d’Agrégé de Cardiologie de l’Université Libre de Bruxelles. Cette consécration marque l’aboutissement de nombreuses années de recherches, de pratiques et d’expérimentation du Professeur Lemogoum dans le domaine des maladies cardiovasculaires et dans une approche holistique.

Le but de ses travaux de recherche était de déterminer les mécanismes affectant la rigidité précoce des gros troncs artériels chez le sujet noir africain, une conséquence majeure du vieillissement artériel et déterminant pour les maladies cardiovasculaires. Ces travaux n’avaient qu’un objectif ultime, celui de diagnostiquer de traiter et de prévenir les maladies cardiovasculaires, explique sa thèse. On peut dire sans risque de se tromper, que Pr. D.L fut une figure de proue en tant que Cardiologue et scientifique, à poser un tel diagnostic en Afrique et dans le monde.

Avec une centaine de publications à son actif, des conférences données ci-et-là à travers le monde, Pr. Daniel Lemogoum est devenu « une référence internationale sur l’hypertension artérielle du sujet africain », a relevé Professeur Van De Borne Philippe, spécialiste en cardiologie à l’hôpital Erasme (Belgique).

La disparition du Pr. Lemogoum est une grande perte pour sa famille, le monde scientifique et toute la galaxie qu’il a créé à travers ses différentes actions, au regard de son apport scientifique et médical reconnu et apprécié de tous, tant par ses paires en Occident qu’au pays natal. http://bipmedia.be/word2/wp-content/uploads/2021/12/GZIMG_0457-1.jpg(©G.Z)

« Tu étais un homme au dévouement pro-médical avec comme objectif profondément ancré en toi, d’œuvrer pour la santé de tes compatriotes et au-delà, des populations africaines en générale », a relevé Pr. Elie Cogan.

Enseignant de Cardiologie à l’Université de Douala, Pr. Lemogoum était une sommité de la Cardiologue interventionnelle à l’hôpital Erasme de Bruxelles en Belgique. Il était une figure emblématique dans la lutte contre les maladies cardiovasculaires. Il a formé plusieurs générations de médecins en service dans tout le Cameroun. « Encore tout récemment, tu avais répondu présent à une vacance de cours, à la faculté de médecine de l’ULB, fidèle à ton envie de transmettre les connaissances et ta passion de la médecine aux jeunes », a rappelé Pr. Van De Borne Philippe.

En 2005, la Fondation du Cœur (FC) voit le jour à l’initiative du Professeur Lemogoum. Cette fondation dont il était aussi le Président est devenue l’instrument par excellence dans le combat mené par l’illustre Pr D.L et son équipe contre les maladies cardiovasculaires à travers le pays. « La Semaine du Cœur » organisée au Cameroun dans les grandes métropoles, à Douala et à Yaoundé par Pr. Lemogoum et son équipe locale avec de temps à autre, la participation de ses partenaires belges entre dans cette perspective de lutte contre les maladies cardiovasculaires.

Parmi ses réalisations, Pr Lemogoum a érigé le laboratoire de recherche au sein de la faculté de médecine de Douala, avec l’appui du Pr. William Ngatchou et ses partenaires de l’ULB et de la Belgique.

« Le mois de la femme », « le programme Osez-Sauvez », ou encore la « Caravane du Sahel à l’Extrême Nord-Cameroun, et les campagnes de sensibilisation aux maladies cardiovasculaires jusque dans zones rurales, sont autant de programmes mis en place par la Fondation du Cœur, de telle sorte que la disparition précoce du Pr Lemogoum prive la fondation, le monde scientifique et académique, …, bref toute la galaxie qu’il a créé, de ses connaissances scientifiques, de sa bonté, de son enthousiasme, de sa sollicitude et de sa disponibilité constante et de sa bonne humeur.

Pr Daniel Lemogoum n’a jamais choisi la voie de la facilité. Il a toujours été un grand fidèle de son pays natal le Cameroun autant que pour la Belgique. « Tu as eu le vrai sens large de la mise en place de nombreux partenariats entre l’université de Douala, l’hôpital Erasme et la faculté de médecine de l’ULB », a relevé Pr. Van De Borne.

http://bipmedia.be/word2/wp-content/uploads/2021/12/GZIMG_0466.jpg(©G.Z)

Perpétuer l’œuvre du Pr. Lemogoum permettra de faire vivre la mémoire et les projets de santé implémentés et bien d’autres projets du milieu assocatif d’un homme qui s’est battu corps et âme pour la santé et le bien-être de ses semblables. Tel est l’engagement pris par Pr. Van De Borne Philippe. « Les programmes de la « Fondation du Coeur » dont tu étais le président pour la « Semaine Camerounaise du Coeur », « le Mois de la Femme », l »e Mois de l’Hypertension artérielle », le programme « Oser – Sauver », « la recherche, la formation et la caravane du Sahel » vont continuer, a rassuré Pr. Van De Borne.

Même son de cloche de la part du Professeur Jean Cyr Yombi, Chef de Clinique de l’hôpital universitaire Saint-Luc à Bruxelles. Il a fait la promesse d’organiser un séminaire en Afrique dédié à la Covid-19 et ses risques. La demande d’organiser ce séminaire lui avait été faite par Pr. Lemogoum au moment où la propagation du Coronavirus en Belgique était à so apogée, a-t-il rappelé. « On trouvera le moyen de le faire et je le ferai pour toi, car certains des plus faibles dans le Sud ont besoin de nous. Daniel on ne t’oublie pas », a conclu Pr. Jean Cyr Yombi.

Depuis plus de dix ans, l’association belge dénommée Save Heart in Africa (SHIA) a contribué de manière significative à la réalisation d’un projet phare du Pr Lemogoum. « j’ai eu le grand plaisir de participer à l’implémentation d’un service de cardiologie de pointe à l’hôpital général de Douala, grâce à la modernisation du matériel médical et à l’énergie de toute l’équipe locale, dont le Dr Félicité Kamdem », a expliqué le « Professeur Jean-Claude Wautrecht », Chef de clinique de l’hôpital Erasme et porte-parole de l’association SHIA.

Mettre en place une structure et une culture de la prévention cardiovasculaire au Cameroun, cela demande d’éduquer, de convaincre, de modifier les habitudes, de la population et c’était le grand défi du Pr. Lemogoum. « Tu organisais les journées du Coeur, afin d’atteindre le grand public. Je te vois, je t’entends encore haranguer les foules à Douala et à Yaoundé et dans d’autres endroits, leur expliquant de diminuer le nombre de cube dans l’alimentation », a poursuivi Pr. Wautrecht, accompagné d’autres membres de son association présents à la cérémonie de recueillement dont Marc, Thierry, Christine, Wynan, Nicolas et Philippe.

« Grace à la collaboration avec l’association SHIA , la Fondation du Cœur et les élites camerounaises, il y a eu une amélioration des dépistages sur le terrain. Les données épidémiologiques recueillies ont conduit à des travaux scientifiques. Daniel tu étais un homme de sciences mais aussi un homme de coeur et d’action. Un compagnons agréable et un entrepreneur. Au-delà de ton talent médical et scientifique, tu as mené ardemment avec abnégation et enthousiasme sans limite, l’important projet de développement en faveur de la prévention cardiovasculaire au Cameroun comme dans le monde », a témoigné Pr. Wautrecht.

La mise en place d’un master en prévention des maladies cardiovasculaires au Cameroun, reste l’un des projets phares écrit par Pr. Lemogoum mais non réalisé.

Pr Lemogoum est devenu l’ami de la plupart de ceux qu’il a rencontré, quelque soit leur classe sociale, mais aussi le père de certains orphelins comme l’a témoigné Yopa Nguepnang Martine, une patiente du Pr. D.L lors de cette cérémonie d’adieu. « Tu resteras tellement présent dans mes mémoires, et nous mettrons notre énergie qui était la tienne pour pérenniser ton souvenir ici et là-bas », a rassuré son ami, Elie Cogan.

Natif du département de la Menoua à l’Ouest-Cameroun, Daniel Lemogoum a fondé en 2000, l’association « Le Cercle des Ressortissants Menoua de Belgique (CRMB) ». Il était très attaché aux valeurs socio-culturelles et particulièrement à son origine. A travers le CRMB, Pr. Lemougoum rassemblait les fils et les filles de la Menoua pour partager l’identité et la richesse de leur culture.

Ce 18 décembre 2021 aura marqué tous les enfants de l’association CRMB, car « c’était le jour choisi par les membres de l’association, pour la cérémonie d’arbre de noël 2021, et où les enfants reçoivent les cadeaux », a indiqué l’actuel Président du CRMB. Tous les enfants de l’association ont envoyé à l’illustre fondateur de l’association, un tableau reprenant les nombreux dessins et messages d’hommage et de remerciements au Pr Daniel Lemogoum.

Plusieurs autres témoignages ont émaillé cette cérémonie funèbre, témoignant de la grandeur du Professeur Daniel Lemogoum. Pour l’ambassadeur Daniel Evina Abe’e, Pr. Lemogoum était comparable à un couteau suisse, dans la mesure où « il avait toujours une solution au problème qui lui était posé ».

« Affectueusement appelé Jojo par ses proches, Pr Lemogoum est décédé le 03 décembre à l’hôpital Erasme à Bruxelles (Belgique).

« Il était parti au Cameroun le 19 octobre 2021, après deux à trois jours de report, et après avoir fait trois tests PCR qui étaient négatifs », a témoigné Dr. Suzanne Sini Feunou. Deux jours après son arrivée au Cameroun, sa santé est passée d’un sentiment d’état de grippe, à l’apparition des symptômes respiratoires de la Covid-19, confirmés par un test PCR positif. Jojo sera ensuite évacué en Belgique à la demande de sa famille. « Jojo a été pris en charge à Erasme par l’équipe de réanimation. Au bout de quelques jours, il y a avait quelques signes positifs d’un rétablissement. Il s’était réveillé. Il a pu voir sa femme et ses enfants mais s’est rendormie pour l’éternité », a expliqué Dr Sini Feunou.

http://bipmedia.be/word2/wp-content/uploads/2021/12/IMG_9697.jpg (©Photoscal)

http://bipmedia.be/word2/wp-content/uploads/2021/12/IMG_9668.jpg (©Photoscal)

Né en 1962, Professeur Daniel Lemogoum meurt à 59 ans et laisse derrière lui, une épouse et trois enfants dont Loïc, Steve, Danianne, et fabrice, un fils adoptif. Ghislain Zobiyo

About Ghislain Zobiyo

Journalist Reporter and contributor to Xinhua News Agency in charge of the European institutions news and Belgian federal government news since 2018. Managing Director of Brussels Information Press Media and editor of the news website www.bipmedia.be. This site is dedicated to the news of the diaspora, to North-South cooperation of any kind in general and particularly between the European Union and the Organization of African, Caribbean and Pacific States, between the EU and the African Union. Brussels, capital of the European institutions and headquarters of NATO, is also at the heart of our current affairs. It is an exceptional and cosmopolitan city where more than 184 nationalities and cultures of the world live, meet and exchange. Our information site also gives a special place to the African culture.

Check Also

L’Agence européenne des médicaments donne son feu vert aux vaccins contre le variant Omicron

BRUXELLES, le 1er Sept. (BIPMedia)  L’Agence européenne des médicaments (EMA) a donné son feu vert …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.