Belgique : plus de 12 000 personnes manifestent pacifiquement à Bruxelles en faveur d’une Palestine libre (REPORTAGE)

BRUXELLES, le 22 Octobre (BIPMedia)

Plus de 12 000 personnes selon la Police, ont manifesté dimanche après-midi au rond-point Schuman à Bruxelles, pour soutenir la cause d’un peuple palestinien libre en générale, et particulièrement les Gazaouites, assiégés et bombardés depuis le 9 octobre par l’armée israélienne.

  » Free Free Palestine  » (Libre, libre Palestine en français) a été scandé et martelé dans tous les messages délivrés à la tribune, par les représentants de plus de 34 associations et organisations qui ont pris part à cette manifestation.

https://www.bipmedia.be/storage/2023/10/IMG_5359.jpg

https://www.bipmedia.be/storage/2023/10/ASSO-C-1.jpg

https://www.bipmedia.be/storage/2023/10/ASSO-E.jpg

De nombreux messages furent délivrés par des leaders palestiniens et des manifestants pour à la fois pour dire  » arrêtez ce crime de guerre, arrêtez le génocide, mais aussi pour appeler à la liberté et à la justice pour la Palestine maintenant « .

https://www.bipmedia.be/storage/2023/10/IMG_5362.jpg

https://www.bipmedia.be/storage/2023/10/Leader-Palestinien.jpg

Maître Deswaef, Avocat au Barreau de Bruxelles a pointé du doigt, la responsabilité de la communauté internationale face à la situation qui dure depuis des années en Palestine. « Le problème est toujours le même, c’est l’impunité », dit-il. « C’est l’impunité qui nourrit le crime suivant », a souligné l’Avocat. En 2009, il y a eu  « l’opération Plomb durci », où il a eu des milliers de morts à Gaza, sous les bombes israéliennes. Et puis il y a eu 2017, 2021 et maintenant il y a 2023. Si les crimes du passé avaient été jugés, peut-être les crimes d’aujourd’hui n’auraient pas lieu », a relevé Maître Deswaef.

Maître Deswaef a aussi fustigé la responsabilité de la justice belge. « Il y a plusieurs plaines en court devant les juges bruxellois, que ce soit pour « Plomb durci », que ce soit pour l’occupation, ou encore que ce soit pour la colonisation de la Palestine.

Maître Deswaef a invité, comme le demande la Fédération internationale pour les droits humains (FIDH), à appliquer le droit international, la déclaration universelle des droits humaines, et toutes les conventions de Genève qui sont la boite à outils, et qui doit être notre une boussole pour tous.

Les manifestants et plusieurs responsables d’associations et d’organisations ont accusé la communauté internationale et l’Union européenne, d’être complice des bombardements israéliens et des crimes commis actuellement à Gaza. « L’Europe est complice des crimes commis à Gaza et ce n’est pas notre Europe. Il faut que la Commission européenne arrête son soutien inconditionnel à Israël », a conclu l’Avocat.

Amine Tahiri, représentant de l’association « Ambassadeurs d’expression citoyenne » a rappelé l’importance de défendre le droit humain. Il a condamné l’injustice vécue par le peuple palestinien. 

Après son récent voyage à Gaza où il a rencontré les jeunes étudiants, ceux-ci lui ont dit d’adresser le message de vérité de ce qu’il a vu. « Nos aînés ont soutenu la cause palestinienne, ils le font encore aujourd’hui avec la même volonté. A notre tour nous devons porter ce combat », a souligné Mr Tahiri. https://www.bipmedia.be/storage/2023/10/Amine-Tahiri.jpg

« Nous faisons face à un régime colonial qui en tout impunité viole le droit international en opposant un régime d’apartheid. Nous devons dénoncer le régime d’apartheid et de génocide parce que la vie de millions de personnes sont menacées à Gaza. Trop souvent on a tendance à déshumaniser ce peuple. Il est de notre devoir de rendre l’essentiel, leur humanité », a conclu Mr Tahiri.

De nombreux messages étaient également relayés sur des pancartes des manifestants. « Stop aux massacres, stop à l’impunité », « Gaza= 50 % sont des enfants. Grave pénurie de nourriture et d’eau ». « Seulement 20 % d’électricité », ou encore, «  un million d’habitants ont besoin d’une aide humanitaire.

Sur une pancarte particulière pouvait-on lire une citation de Nelson Mandela : « Nous savons trop bien que notre liberté est incomplète sans la liberté de la Palestine ».https://www.bipmedia.be/storage/2023/10/IMG_5376.jpg

https://www.bipmedia.be/storage/2023/10/Manifestants.jpg

Les associations et organisations qui ont pris part à cette manifestation ont appelé à stopper les massacres à Gaza et à stopper l’impunité. Elles ont appelé au respect des droits de tous, conformément au droit humanitaire international et au droit international des droits humains, y compris la libération de tous ceux qui ont été illégalement privés de leur liberté, y compris les civils retenus en otages et les prisonniers politiques. 

Ces associations et organisations  exigent d’Israël, la levée du siège de Gaza dans la perspective de la levée du blocus et de sa reconnexion avec le reste du territoire palestinien occupé.

About Ghislain Bertin Zobiyo

Check Also

Première édition et remise du Prix Yvonne JOSPA

Le Collectif Sacré Bruxelles, composé de trois associations, dont le Mouvement contre le racisme, l’antisémitisme …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.