L’Union européenne adopte un paquet de sanctions contre la Russie

BRUXELLES, le 23. Févier (BIPMdia)

Par Ghislain Zobiyo

Après avoir condamné la Russie plutôt pour sa reconnaissance de l’indépendance des régions de Donetsk et de Luhansk situées à l’Est de l’Ukraine, c’est à l’unanimité que l’Union européenne adopté mardi, un paquet de sanctions contre la Russie.

Ces sanctions frappent les 351 parlementaires russes de la Douma, ceux là même qui ont validé la décision du président russe, Vladimir Poutine de reconnaître l’indépendance des deux régions pré-citées. Ces sanctions concernent également 27 personnalités (Militaires et des individus ), impliqués dans la volonté de destabilisation de l’Ukraine.

Les banques russes n’auront plus accès aux marchés financiers européens. Il n’y aura plus d’importations depuis l’Europe.

L’Allemagne a suspendu son autorisation du gazoduc russe « Nord Stream 2 », qui relie directement la Russie à l’Allemagne via un tube de 1 230 kilomètres sous la mer Baltique, sans passer par l’Ukraine.

D’une capacité de 55 milliards de m3 de gaz par an, le tracé de Nord Stream 2 devrait augmenter les possibilités de livraison de gaz russe à l’Europe à un moment où la production au sein de l’UE diminue.

Après l’UE, les Etats-Unis ont à leur tour haussé le ton et pris des sanctions contre la Russie. « Nous appliquons des sanctions de blocage complètes à l’encontre de deux grandes institutions financières russes, la Vneshconombank (VEB), ou banque de développement de la Fédération de Russie, et leur banque militaire. Nous mettons en place de vastes sanctions sur la dette souveraine russe. Cela signifie que nous coupons le gouvernement russe du financement occidental », a déclaré le Président américain Joe Biden.

Joe Biden a justifié ces sanctions en affirmant que « c’est le début d’une invasion russe en Ukraine ».

Le président américain a également annoncé un redéploiement de la force militaire américaine dans la région. « J’ai autorisé le redéploiement de forces américaines déjà positionnées en Europe pour renforcer nos alliés baltes : l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie », a-t-il indiqué.

L’UE comme les Etats-Unis ont toutefois averti Moscou, qu’il ne s’agissait là que d’un premier train de sanctions. D’autres sanctions pourraient suivre si Moscou mettait à exécution ses menaces envers l’Ukraine.

La décision unilatérale de Moscou de reconnaitre l’indépendance des deux territoires séparatistes dans l’est de l’Ukraine met à mal et et balaye les efforts diplomatiques de désescalade.

Après l’annexion de la Crimée en 2014, la reconnaissance de l’indépendance des régions de Donetsk et de Luhansk situées à l’Est de l’Ukraine, toutes deux faisant partie du Dombass, la Russie va-t-elle tenter d’annexer définitivement la région du Dombass, pour limiter l’expansion de l’OTAN ? C’est tout l’enjeu de ce conflit entre l’Ukraine et la Russie.

About Ghislain Zobiyo

Journalist Reporter and contributor to Xinhua News Agency in charge of the European institutions news and Belgian federal government news since 2018. Managing Director of Brussels Information Press Media and editor of the news website www.bipmedia.be. This site is dedicated to the news of the diaspora, to North-South cooperation of any kind in general and particularly between the European Union and the Organization of African, Caribbean and Pacific States, between the EU and the African Union. Brussels, capital of the European institutions and headquarters of NATO, is also at the heart of our current affairs. It is an exceptional and cosmopolitan city where more than 184 nationalities and cultures of the world live, meet and exchange. Our information site also gives a special place to the African culture.

Check Also

(COVID-19)Belgique: fin du port obligatoire du masque dans les transports en commun

Fin du port du masque dans les transports en commun BRUXELLES, le 20 mai (BIPMedia) …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.